top of page
Rechercher

Y a-t-il un lien entre notre Quotient Emotionnel et notre bien-être ?

Dernière mise à jour : 10 avr.


 Quotient Emotionnel et notre bien-être

On a l’habitude d’évaluer le Quotient Intellectuel (QI) d’une personne mais c’est surtout le Quotient Emotionnel (QE) qui contribue à une vie heureuse et réussie.

 

L'évaluation du QI évalue les capacités intellectuelles, elle a pour objectif de donner une indication chiffrée de « l'intelligence humaine » de la personne (capacités cognitives).

L'évaluation du QE établie la capacité d'une personne à pouvoir exprimer ses propres émotions (les comprendre, les affirmer, raisonner et agir en fonction d'elles) mais aussi celle de comprendre et interagir avec l'autre, selon ses émotions.

La gestion de ses émotions (QE) favorise les interactions positives avec les autres et constitue un facteur de réussite sociale.

Un individu intelligent (QI) qui ne sait pas gérer ses émotions aura plus de mal à interagir avec les autres, à faire face aux difficultés, à décrocher un emploi qu’un individu ayant un QI moins développé mais un QE plus élevé.

 

 

Le Quotient Emotionnel est un indicateur d’Intelligence Emotionnelle.

 

L’Intelligence émotionnelle est un ensemble d’aptitudes émotionnelles et sociales influençant la façon dont :  


  • nous percevons nos émotions et nous exprimons,

  • nous développons et maintenons des relations sociales,

  • nous agissons dans la difficulté,

  • nous utilisons les informations émotionnelles de façon efficace et appropriée.

 

 

Dans la société occidentale, la capacité à comprendre et gérer les émotions est très faible.

 

Les émotions font partie des éléments que l’on ne nous apprend pas au cours de notre éducation, on a tendance à les cacher, à ne pas les exprimer.


Qui n’a pas été moqué, au moins une fois, dans des situations générant de la peur ou de la tristesse que ce soit dans l’environnement familial, scolaire ou encore au travail… ?


Comme nous n’avons pas été « émotionnellement » éduqués, l’émotion reste pour la majorité d’entre-nous un sujet inconnu, incompris et non maîtrisé.



On nous a éduqué à la compréhension de certains ressentis mais principalement à ceux en lien avec notre physiologie et notre sécurité.


Enfant, on nous a appris à décrypter des ressentis tels que la soif, la faim, la fatigue, le froid, le chaud et à répondre aux besoins en lien avec ces ressentis : soif = besoin de boire, faim = besoin de manger, etc…

On ne nous a pas appris à décrypter les besoins qui sont en lien avec nos colères, nos peurs et autres émotions.

 

 

L’émotion est un indicateur, une information nous demandant de nous mettre en action.

 

Elle nous aide à savoir si l’expérience que l’on vit est agréable ou désagréable, sécure ou dangereuse.


Derrière une émotion se cache toujours un besoin non assouvi :


  • Derrière la peur se cachent les besoins d’être rassuré, protégé…

  • Derrière la colère se cachent les besoins de réciprocité, de respect, de considération, de réparation, de justice, de compréhension de l’autre…

  • Derrière la tristesse se cachent les besoins d’être consolé et d’enclencher un renouveau, d’être seul…

  • Derrière la joie se cachent les besoins de partager avec d’autres…

 

L’intelligence émotionnelle représente notre capacité à prendre en compte l’indication émotionnelle et à mettre en place la ou les actions adaptées pour en satisfaire le besoin lié.

 

 

Les bienfaits de l’intelligence émotionnelle sont évidents, au travail comme dans la vie personnelle.

 

Nous entretenons un bon niveau de relation avec nos amis, notre famille, nos collègues de travail ;


  • Nous gardons notre calme dans les situations de pression ou de tension ;

  • Nous gagnons le respect des autres ;

  • Nous développons nos capacités et nous améliorons notre niveau d’estime de soi ;

  • Nous nous sentons plus en confiance ;

  • Nous améliorons notre motivation à faire les choses ;

  • Nous développons notre optimisme et notre enthousiasme ;

  • Nous reconnaissons les réactions émotionnelles des autres personnes et nous nous adaptons plus facilement aux situations…

 

Notre Intelligence Emotionnelle n’est pas figée, il n’est pas si compliqué de la développer.

 

Le fait que ce ne soit pas si compliqué ne veut pas dire que cela soit facile pour autant.


Pour développer notre Intelligence Emotionnelle, il faut mettre des actions en place, s’entraîner sérieusement et longuement, faire preuve de patience… et de bienveillance avec soi-même.

 

  • Evaluer son Quotient Emotionnel est une première étape pour identifier et prendre conscience de ses compétences émotionnelles ;

  • Ecouter et décrypter ses émotions et ses ressentis et identifier les besoins qui y sont liés ;

  • Exprimer ses besoins et être capable de les formuler aux autres sans être « embarqué » par l’émotion ;

  • Reconnaître l’état émotionnel des autres, tant dans leur communication verbale que non verbale et faire preuve d’empathie ;

  • Développer son Intelligence Emotionnelle dans un niveau de conscience élevé.

 

 

Comment mesurer son Intelligence Emotionnelle ?

 

Le diagnostic EQ-i 2.0 est le premier outil d’évaluation de l’intelligence émotionnelle validé et reconnu scientifiquement. Il concrétise dix-sept années de recherches menées par le Dr Bar-On.

Il est aujourd’hui l’outil d’analyse de l’intelligence émotionnelle le plus reconnu et utilisé dans le monde.

L’EQ-i 2.0 est un instrument de type « B » : 

Il ne peut être administré et débriefé que par des professionnels certifiés, qui ont suivi un cursus de formation et d’évaluation sur leur capacité à comprendre et lire les résultats de l’EQ-i.

 


En conclusion, si l’on considère que décrypter nos émotions et celles des autres de manière « intelligente », c’est permettre d’identifier et d’assouvir nos besoins…

Et si l’on considère le bien-être comme un état agréable résultant de la satisfaction de nos besoins…

Alors il est évident que notre Quotient Emotionnel impacte fortement notre bien-être !



Nos interventions en évaluation du Quotient Emotionnel :

77 vues0 commentaire

Comments


bottom of page