Rechercher

Managez les émotions au travail


Quelle importance donne-t-on aux émotions sur son lieu de travail ?


Voilà un sujet qui arrive souvent en première ligne lors de mes accompagnements de dirigeants et de managers !


L’expression des émotions est souvent proscrite… alors qu’elle devrait plutôt être prescrite.


Qu’est-ce qu’une émotion ?


Une émotion est un indicateur, c’est une information qui vise à nous mettre en mouvement.


Elle nous aide à savoir si l’expérience que l’on vit est agréable ou désagréable, sécure ou dangereuse.


C’est une réponse psychophysiologique, elle peut générer des sensations physiques, activer notre mémoire, stimuler nos sens.

Cela peut-être une réaction à une stimulation extérieure perçue grâce à nos 5 sens : je vois quelque chose, j’entends un bruit, une voix, je sens une odeur, je goûte, je touche…. et provoquer une chaîne de réactions internes nous affectant, de façon « positive » ou « négative ».


Elle s’active dans le présent mais aussi dans la projection dans le passé ou dans le futur.

Les émotions de base et primaires sont la joie, la peur, la colère, la tristesse, le dégoût, la surprise.


Pourquoi est-il bon de faire exprimer les émotions au travail ?


Le siège des émotions est situé dans la partie limbique de notre cerveau.


La capacité à raisonner, à prendre du recul, à rechercher des solutions se trouve au-dessus, à savoir dans notre néocortex.


Quand la charge émotionnelle est trop importante, le passage de l’information du limbique au néocortex est verrouillé.


Donc, si on n’aide pas la personne à « décomprimer » sa charge émotionnelle, on ne lui donne pas la possibilité de pouvoir envisager un raisonnement posé pour faire face à sa problématique.


Dans ce cas, les conséquences peuvent être compliquées et lourdes : Incompréhension, conflit, discours négatifs, impacts négatifs sur le groupe, communication rompue, fatigue émotionnelle, burnout, etc…


Pourquoi est-ce compliqué de faire exprimer les émotions au travail ?


Parce que cela nous renvoie à nos difficultés personnelles à exprimer et à gérer nos propres émotions.


A la question, arrivez-vous à exprimer facilement vos émotions ? La réponse est à 75% du temps NON.


A la question, arrivez-vous à exprimer facilement vos émotions sur votre lieu de travail ? La réponse est à 95% du temps NON.


Sur qui repose la responsabilité de faire exprimer les émotions au travail ?


Principalement au dirigeant et au manager, mais aussi à chacun de nous.


Chaque émotion négative et difficile à traverser pour le collaborateur est susceptible de mettre le collaborateur en situation de blocage.


Le fait d’être en surpression émotionnelle bloque la personne dans des boucles de ruminations alimentées par son cerveau limbique. De fait, sa créativité, sa réflexion, sa capacité à réfléchir sont bloquées. La production émotionnelle prend toute la place d’activité cérébrale.


En aidant son collaborateur à exprimer ses émotions, le dirigeant et le manager aident à faire tomber la pression et à remettre la personne en situation de prise de recul, recherche de solutions, etc…


Accepter et exprimer ses propres émotions est le premier point à travailler, afin de pouvoir aller vers l’autre et l’amener à exprimer ses propres émotions.


Comment te sens-tu ?


Qu’elle est l’émotion que tu ressens ?


Accepter l’expression de ses propres émotions et celle des autres est sans doute l’acte le plus authentique que puissent faire un dirigeant ou un manager.


Et l’authenticité est la plus grande force qu’un dirigeant ou un manager puisse offrir à ses collaborateurs.




Vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à cliquer sur le petit cœur ;)

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout