Rechercher

Epuisement professionnel, qui porte la responsabilité de la prévention ?

Je n’en peux plus… mon travail me pèse trop !!!... Puis sans pouvoir contrôler l’émotion, le corps parle 😭

Voilà ce que j’observe très souvent en ce moment de la part des personnes qui me sollicitent pour du coaching…

Qui porte une responsabilité face à cette situation de fragilisation de la personne ?

L’entreprise ou le salarié ?...

Les deux en réalité !!!

Les symptômes cités systématiquement sont : stress permanent, nuit agitées et difficiles, irritabilité fréquente, appétit perturbé, tristesse, perte de confiance, sentiment d’inefficacité, etc… tous ont un impact sur la santé de l'individu !

J’ai moi-même fait un burn-out en 2017, il a été mal traité (en partie par ma faute) et j’ai fait une rechute en 2018… un moment de vie difficile mais qui m’a apporté beaucoup de positif finalement, parce que cela c'est bien terminé pour moi. Ce n'est pas toujours le cas.

C’est pour cette raison que je propose aujourd’hui du coaching en prévention des risques psychosociaux, parce que prévenir ces risques c’est donner une chance au salarié de ne pas tomber dans l’épuisement professionnel avec les conséquences qui peuvent malheureusement parfois suivre (dépression, tentative de suicide…).

Prévenir ces risques, c’est aussi une chance pour l’entreprise de garder un collaborateur dans un bon niveau de santé et donc dans un bon niveau d’efficacité, ceci contribuant au bon fonctionnement de l’entreprise.

Depuis quelques jours, une émotion se manifeste chez moi et donc m’incite à agir et c’est la raison de ce post.

Comment se fait-il que ce soit le salarié qui de lui-même pousse ma porte ?

Dans ce cas précis, pourquoi le salarié doit-il assumer seul cette difficulté professionnelle ?

Aucun membre de son équipe, aucun membre de sa hiérarchie n’ont constaté « d’anomalies » qui interpellent ?

En termes de responsabilité, l’employeur n’est pas le seul concerné, le salarié l’est aussi !

La prévention des risques psychosociaux répond à des dispositions du code du travail :

👉 Obligation pour l'employeur d'assurer la sécurité et de protéger la santé physique et mentale des travailleurs (Code du travail, art. L. 4121-1 à L 4121-5).

🔺 Cela veut dire, entre autres, que lorsque l’employeur détecte un salarié dans une situation difficile pouvant affecter sa santé, il doit prendre des dispositions et agir.

👉 Obligations professionnelles de chaque travailleur de prendre soin de sa sécurité et de sa santé et de celles d'autrui (Code du travail, art. L. 4122-1).

🔺 Cela veut dire, entre autres, que le salarié qui se sent -par exemple- en situation d’épuisement a l’obligation de prendre soin de sa santé. Sa responsabilité est d’en référer à sa hiérarchie qui doit elle-même prendre conscience de la problématique et agir.

Il faut comprendre que la prévention des risques psychosociaux est un sujet de co-responsabilité entre l’entreprise et le salarié et que la recherche de solutions doit se faire à deux, pour le bien des deux parties.

Tant pour le salarié que l'entreprise, attendre que la personne se mette en arrêt de travail pour épuisement professionnel montre que chacune des deux parties n'a pas assumé sa part de responsabilité en terme de prévention des RPS, malgré les obligations de prévention fixées par le code du travail.

Pour rappel, cette obligation, si elle n'est pas respectée est susceptible d'engager la responsabilité de l'employeur sur le plan civil mais aussi pénal.

https://www.opotencial.com/coaching-en-prevention-des-rps


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout